Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le nouveau gouvernement tunisien d’union nationale a pris ses fonctions cette semaine, avec pour objectif de lutter contre la crise économique qui touche gravement le pays.

Confrontée à une lourde crise économique, la Tunisie a décidé de mettre au pouvoir un gouvernement d’union nationale, dirigé par Youssef Chahed.

Le Premier ministre a d’ailleurs immédiatement proposé un « état d’urgence » visant à relancer la production nationale et à favoriser les investissements.

Ces priorités semblent faire consensus chez les dirigeants tunisiens, comme l’a expliqué le député Souheil Alouini, qui n’appartient pas au gouvernement, mais qui le soutient :

« Actuellement, la Tunisie est dans une position difficile. Tout ce qui est fiscalité n’est pas rétribué comme il le faut au niveau de l’Etat, donc il faut d’abord remettre un petit peu tout le système de la fiscalité en Tunisie à l’œuvre. Il ne faut pas oublier que nous avons plus de 50% du marché, parallèle, dont l’Etat ne touche absolument rien ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here