Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Dans un grand entretien accordé à deux quotidiens européens, le président des États-Unis, Donald Trump, a félicité les britannique pour le Brexit.

Lundi 16 janvier, deux quotidien européens conservateurs se sont partagé l’exclusivité de la publication d’un long entretien, réalisé par deux journalistes des deux journaux (l’allemand Bild et l’anglais The Times).

Le nouveau président américain a, comme à son habitude, tenu des propos radicaux sur l’Europe et l’Union Européenne, qu’il n’a pas épargnée. Il a d’ailleurs félicité les anglais pour leur sortie de l’Union européenne.

« Je suis un grand fan des Britanniques. Le Brexit va s’avérer être une chose géniale », a-t-il déclaré, avant de donner son interprétation du vote britannique pour le Brexit : « Les gens ne veulent pas que d’autres gens viennent dans leur pays et les dérangent. »
L’occasion pour le magnat de dénoncer la politique migratoire d’Angela Merkel :
« Nous ne voulons pas que des gens de Syrie viennent chez nous, des gens dont nous ignorons qui ils sont, explique le président américain. Je ne veux pas faire comme l’Allemagne. A ce propos, je dois dire que j’ai beaucoup de respect pour Merkel. Mais je trouve que ce qui s’est passé là-bas est très malheureux. Vous savez que j’aime l’Allemagne, parce que mon père venait d’Allemagne. Mais je ne veux pas qu’on se retrouve dans la même situation. Nous avons déjà assez de problèmes comme ça. »
Des propos qui ont rapidement suscité une large polémique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here