Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié aujourd’hui, lundi 6 mars 2017, deux rapports sur les conséquences de la pollution environnementale sur la santé des enfants. Selon les documents, chaque année, 1,7 million d’enfants décèdent à cause de la pollution.

Ce chiffre est révoltant et il ne manquera pas de faire réagir al société civile et les politiques.

Pour comprendre comment les conséquences de la crise environnementale peuvent être aussi dévastatrices, les rapports se sont appuyés sur les méfaits de la pollution de l’air intérieur, de l’air extérieur, du tabagisme passif, de l’insalubrité de l’eau, des manque de moyens d’assainissement, ou encore d’une hygiène insuffisante.

Le directeur général de l’OMS, le docteur Margaret Chan, explique que « ces enfants sont particulièrement vulnérables à la pollution de l’air et de l’eau, car leurs organes et leur système immunitaire sont en cours de développement et leur organisme, et notamment leurs voies respiratoires, sont de petite taille ».

Face à de telles conséquences, l’humanité de peut pas rester insensible et inactive sur les problèmes écologiques…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here