Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les 23 nouveaux héros de France étaient attendus hier sur les Champs Elysées, pour un moment de fête avec leurs supporters. Le programme était tout aussi chargé pour la suite, puisque les champions étaient attendus à l’Elysée et à l’hôtel Crillon. Mais la soirée festive a frustré de nombreux spectateurs. 

Une ambiance différente qu’en 98

Les journalistes n’ont eu de cesse de le rappeler : même si l’ambiance était électrique et hystérique à l’annonce de la victoire comme en 1998, les célébrations ne sont quant à elles, pas identiques. En cause, l’époque dans laquelle ont évolué ces nouveaux bleus et le contexte très tendu lié aux nombreux attentats survenus sur le sol français.

Un défilé décevant

Les centaines de milliers de supporters présents sur les Champs Elysées ont été quelque peu déçus… En effet, il aura fallu attendre plus de quatre heures pour tenter d’apercevoir le bus impérial de l’équipe de France, qui a filé et a descendu la mythique avenue en moins de vingt minutes… A leur passage, des fumigènes ont été allumés par des spectateurs : résultats, beaucoup n’ont même pas pu apercevoir les nouveaux champions.

Après cette courte descente sur les Champs, les joueurs de Didier Deschamps ont été reçus par Emmanuel Macron, dans son palais de l’Elysée. Le président de la République et sa femme Brigitte Macron ont été plus que ravis de recevoir les champions, à l’instar des supporters… Les héros français devaient se rendre à l’hôtel Crillon, établissement mythique face à la Concorde. Mais il n’en n’a rien été. Quelques supporters, très déçus, n’ont pas hésité à lancer des projectiles sur les forces de l’ordre présentes.

Les champions du monde n’ont pas encore commenté leur non présence et les dégâts causés par leur victoire : mais est-ce là véritablement leur rôle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here