Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

François Fillon était interviewé aux micros de RTL le vendredi premier avril. Il y a dénoncé violemment la position de Manuel Valls sur la reforme de la Constitution, le qualifiant d' »indigne » et de « petit manœuvrier sans envergure ».

L’ancien premier ministre et actuel candidat aux primaires des Républicains pour les prochaines présidentielle a été interrogé sur l’absence d’accord sénatorial autour du projet de réforme de la Constitution, qui devait notamment mettre en place la déchéance de nationalité.

Visiblement agacé, il est revenu sur les propos de Manuel Valls, qui rejette la faute de l’absence d’accord sur la droite sénatorial.

« Ils sont indignes parce qu’ils sont faux. Le texte que le président de la République avait promis, celui qu’il avait annoncé à Versailles, et qui correspond d’ailleurs parfaitement au vote du Sénat, concernait les binationaux. Et donc c’est vrai qu’avec la proposition de François Hollande, Abdeslam n’aurait pas pu être déchu de sa nationalité », a-t-il ainsi expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here