Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Il y a un an, la petite Maëlys de Araujo disparaissait à Pont de Beauvoisin, une petite commune proche de la Savoie. Après de longs mois d’enquête, son corps a été retrouvé sur les indications de Nordahl Lelandais, son meurtrier présumé. Une marche blanche a été organisée ce jour pour honorer la mémoire de la fillette, arrachée trop tôt à la vie. 

Rappel des faits

Nous sommes le 28 août 2017 et Maëlys a disparu la veille. La fillette assistait à la fête d’un mariage avec ses parents. Très vite, les enquêteurs se tournent vers un ancien militaire et maitre-chien, Nordahl Lelandais, également présent à la soirée. Il est placé en garde à vue le 31 août. Trois jours plus tard, des traces d’ADN de la fillette sont retrouvées dans son véhicule. Le suspect est mis en examen pour enlèvement et incarcéré. Il avoue avoir fait monter la petite pour lui montrer ses chiens, mais un cliché, pris par une caméra de surveillance, vient mettre à mal sa version des faits. Autre fait à charge, le lendemain du mariage, Nordahl Lelandais est filmé entrain de nettoyer méticuleusement sa voiture. Malgré ce ménage dantesque, des goutes de sang de la fillette seront retrouvées quelques mois après. Acculés par les éléments, Lelandais finira par avouer avoir tué « accidentellement » Maëlys.

Marche blanche et déclarations à la télévision

C’est la date de ce triste anniversaire que la famille de Maëlys a choisi pour s’exprimer sur la chaine de télévision BFMTV. « On est toujours dans l’attente d’une vérité pour elle. Elle nous manque terriblement » lancent Jennifer et Joachim De Araujo, les parents. « Il ne nous reste que les souvenirs d’elle, des moments joyeux qu’on a passés avec elle », ont-ils déclaré. Concernant les déclarations de Lelandais, les parents ont une opinion bien tranchée. « On ne donne pas des coups au visage d’une enfant par accident. Il donne des versions qui sont les siennes mais qui ne collent pas toujours avec le déroulement des faits ».

La mémoire de la fillette a été honorée avec une marche blanche, dans la ville de Pont de Beauvoisin, qui l’a vue vivre ses derniers instants.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here