La 8e étape du Giro, la plus longue de cette 102e édition avec 239 kilomètres entre Tortoreto Lido et Pesaro, a lieu ce samedi 18 mai. Elle se déroulera avec le maillot rose toujours détenu par l’Italien Valerio Conti (UAE Team Emirates), malgré quelques difficultés lors de la 7e étape ce vendredi, remportée par l’Espagnol Pello Bilbao (Astana).

Une 8e étape très difficultueuse

La 8e étape de la 102e édition du Giro (Italie) se court en ce moment entre Tortoreto Lido et Pesaro sur une distance de 239 kilomètres. Ce  parcours est semé d’embûches et de courtes ascensions pentues qui pourraient mettre en difficultés certains coureurs, mais inspirer bien d’autres, dont les baroudeurs de ce tour.

Le trajet se divise en deux étapes avec des caractéristiques différentes. Le premier itinéraire long de 140 kilomètres est presque intégralement plat et ne comporte aucune difficulté particulière. En revanche, la seconde portion du trajet est très capricieuse. En effet, elle est faite de pistes accidentées et de virages difficiles à négocier, mais pas insurmontables. Le trajet comprend trois côtes que sont le Monte della Mattera (3e catégorie), le Monteluro (4e catégorie) et le Gabicce Monte (4e catégorie). A ces obstacles s’ajoute le Monte San Bartolo, une descente très technique qui se termine à 3 kilomètres de l’arrivée. Les coureurs devront aussi prendre en compte deux virages à angle droit, situés pour l’un à seulement 250 mètres de la ligne et pour l’autre après la flamme rouge.

La situation générale avant cette étape

Cette 8e étape intervient après les victoires de Fausto Masnada et Pello Bilbao, qui a enlevé la 7e étape du Tour d’Italie ce vendredi à L’Aquila. Le basque de 29 ans a dû cravacher pour arracher sa première victoire d’étape dans un grand tour.

La 7e étape a été également marquée par l’abandon du sprinter Colombien Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates), au bout d’une cinquantaine de kilomètres, à cause d’une douleur au genou gauche. Son compatriote et coéquipier Juan Sebastian Molano a, quant à lui,  été écarté par son équipe avant la 4e étape en raison de valeurs sanguines anormales. Ainsi, la formation UAE Team Emirates n’a plus que six coureurs, dont le maillot rose Valerio Conti.

Concernant l’équipe de la Jumbo-Visma, elle devra faire avec l’abandon de Laurens De Plus (23 ans).

Ainsi, cette 2e semaine du Giro débute avec un classement général et des rapports de force chamboulés. L’Italien Valerio Conti, qui a réussi à préserver son Maillot Rose, devra se méfier de son poursuivant l’Espagnol Jose Rojas Gil (MOV +1’32”) et son compatriote Giovanni Carboni (BAR +1’41”).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.