Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a récemment déclaré que les voyageurs ne doivent pas se sentir dangereux et qu’ils ne doivent pas être soumis à des mesures plus strictes que les résidants locaux.

Les voyageurs sont désormais soumis à des règles plus strictes que la population locale, des tests réguliers et une quarantaine obligatoire, ce qui nuit à leur vie et déstabilise le secteur aérien.« Les voyageurs ne doivent pas être considérés comme une population à haut risque, ni traités comme des contacts de cas Covid-19, sauf s’ils ont été en contact connu avec un cas positif confirmé », ont déclaré le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence de la sécurité aérienne (EASA).

Ces derniers estiment que les voyageurs doivent être traités comme les habitants locaux et font appel aux gouvernement pour prendre conscience de ce fait lors de l’élaboration de leurs plans sanitaires. “La prévalence de l’épidémie en Europe et dans de grandes parties du monde fait que les  tests et quarantaines n’ont qu’un impact limité sur la réduction du risque de propagation du virus. Le dépistage des voyageurs entrant sur le territoire serait une mesure efficace si les pays parvenaient à contrôler durablement le virus. À l’heure actuelle, les cas importés contribuent vraisemblablement peu à la propagation du virus”, a déclaré l’ECDC.

Ces préconisations ont pour but de faciliter le voyages aux gens et montrer que les quarantaines ne sont que des règles fondées sur une vision politique et non sur le risque et que cela n’a aucun rapport avec la protection de la santé publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.