Le styliste allemand Karl Lagerfeld est décédé ce mardi 19 février 2019, a annoncé la maison Chanel, dont il était le directeur artistique depuis 36 ans. Le monde entier s’incline devant la mémoire de cette figure emblématique de la mode.

Karl Lagerfeld tire sa révérence à 85 ans

Le couturier allemand Karl Lagerfeld, figure emblématique de la mode, a tiré sa révérence ce mardi à l’âge de 85 ans, a annoncé la maison Chanel dont il était le directeur artistique depuis 1983.

Ces dernières semaines, Karl Lagerfeld avait vu sa santé se dégrader considérablement au point de le contraindre à ne pas se présenter pour saluer le public, à la fin du défilé de la collection Printemps-Été 2019. Jamais, dit-on, il ne s’était dérobé à cette tradition, ce qui montre que l’homme n’allait pas bien.

Le monde de la mode est triste ce mardi, couturiers, designers, mannequins, stars… Plusieurs figurent de ce secteur d’activité ont commencé de réagir à la nouvelle de la mort de Karl Lagerfeld. Parmi les premières réactions, notons celle du patron du groupe qui paye beaucoup d’impôts, LVMH, Bernard Arnault qui s’est dit « infiniment attristé » par cette nouvelle avant de rendre un hommage à “son ami très cher” Karl Lagerfeld.

Un couturier à la créativité hors pair

Le couturier allemand au look atypique (cheveux blancs toujours soignés, lunettes noires, hauts cols de chemise amidonnés, mains gantées) laisse derrière lui plusieurs filleuls et surtout trois marques qu’il dirigeait. Ce sont Chanel, Fendi et sa griffe éponyme (Karl Lagerfeld). Indubitablement sa créativité hors pair manquera à jamais à ces maisons dont l’histoire ne se différencie plus de la sienne. Il aura régné sur la mode pendant au moins 60 ans, bousculant sans cesse les codes, réinventant les classiques tailleurs de tweed et les sacs matelassés.

Né à Hambourg en 1933, Karl Lagerfeld a fait son enfance dans la campagne Allemagne sous le régime nazi, avant de rejoindre Paris avec sa mère, au début des années 1950. Sa carrière a été véritablement lancée après qu’il a remporté, en 1954, le premier prix du concours du « Secrétariat international de la laine », à ex-æquo avec un autre nom retentissant de la mode, Yves Saint-Laurent. Après cela, il avait fait ses débuts chez Balmain puis Patou et Chloé, avant de rejoindre la griffe italienne Fendi, en 1965 et enfin Chanel, en 1983.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.