L’industrie de la restauration rapide et même, à plus grande échelle, de l’alimentation, fait-elle face à une révolution sans précédent ? Pour KFC, l’un des acteurs les plus influents de la restauration rapide, la réponse à cette question est toute trouvée. En effet, la chaîne de fast-food spécialisée dans la volaille se lance dans la fabrication de nuggets bio imprimés en 3D

Un partenariat avec une start-up Russe

KFC, la chaîne de restauration rapide a annoncé, le 16 juillet dernier, vouloir investir dans l’impression 3D. Pour arriver à ses fins, le géant du fast-food a décidé d’un partenariat avec une start-up russe, Bioprinting Solutions, spécialisée dans l’imprimerie en 3 dimensions. À travers ce partenariat, KFC souhaite mettre au point des nuggets biologiques, composés de cellules de volatiles et de matières végétales. Pour arriver à ses fins, KFC devrait mettre à disposition de son partenaire Russe les épices et les morceaux de poulet nécessaires “pour obtenir le goût caractéristique de KFC“. En échange, Bioprinting Solutions promet mettre à disposition son savoir-faire et son équipement pour mener à bien le projet de la firme américaine.

Interrogés quant au fait de solliciter une entreprise russe plutôt qu’une entreprise américaine, les dirigeants de KFC ont expliqué le raisonnement qui les a poussé à privilégier une entreprise étrangère : “[Aujourd’hui] il n’y a pas d’autres méthodes disponibles sur le marché qui pourraient permettre la création de produits aussi complexes à partir de cellules animales“.

Ce projet, à la foi écologique et éthique selon KFC, ne représente que la suite logique des événements concernant l’imprimerie en 3D de tissus organiques. Initialement destinés au domaine de la médecine, ce type d’impression gagne plusieurs domaines, dont celui de l’alimentaire, comme l’explique Bioprinting Solutions : “Les technologies de bio-impression 3D, initialement largement reconnues en médecine, gagnent aujourd’hui en popularité dans la production d’aliments tels que la viande“.

Les nuggets bio-imprimés devraient être disponibles pour des tests finaux pour la fin de l’année 2020, mais pour le moment, la marque n’a aucunement évoqué une potentielle date de commercialisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.