La crise sanitaire a eu un fort impact sur tous les secteurs et l’industrie de la musique ne fait pas exception. A cause du Covid-19, le secteur de la musique sera aussi forcé de changer. 

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, il est estimé que la majorité des entreprises subiront d’une manière ou une autre les effets de la pandémie. le coronavirus a durement frappé l’industrie de la musique en mars alors que le nombre de streaming a diminué et que le flux de revenus des concerts en direct a reculé en raison de la distanciation sociale et de la quarantaine.

Spotify a enregistré une perte de 125 millions d’euros. Cependant, d’autres entreprises ont pu résister face à la crise sanitaires telles que Vivendi, le groupe français spécialisé dans les contenus, les médias, et la communication, dirigé par Arnaud de Puyfontain. Cette entreprise a vu ses ventes bondir de 11,9% au premier semestre de 2020 (3,9 milliards d’euros). “Vivendi a finalisé le 31 mars la cession de 10% d’Universal Music Group (UMG) à un consortium mené par Tencent qui dispose d’une option pour acquérir 10% supplémentaire) et a encaissé à cette occasion un revenu exceptionnel de l’ordre de 2,8 milliards d’euros” a déclaré le Revenue, le site conseil Bourse et Placements.

Cette pandémie sera une autre période d’innovation et représente une belle opportunité pour l’industrie de la musique. Ce sera l’occasion pour l’industrie de trouver des moyens de rapprocher les artistes des fans, sans les rapprocher physiquement . Il y’aura toujours de nouvelles façons de générer de l’enthousiasme autour de la musique et de garantir un bon retour d’expérience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.